vercors aquarelle Pont en Royans Col du Rousset
 

"Itinérances en Vercors"

 

Portrait intime des grandes choses

Patrick Jager se promène. Il grimpe le sentier. Il caresse le tronc d'arbre ou le rocher. Il s'arrête. Il observe. Il ouvre son carnet de croquis et sort ses crayons et ses couleurs. Il dessine, il peint, il prend des notes. Lorsqu'il a accompli des dizaines de balades et rempli des pages et des pages, il publie un livre... L'artiste offre au lecteur un regard, un coup de pinceau, des formes, des couleurs, une émotion. Mais bien davantage : une connaissance. Il ne se contente pas de transmettre des images : il offre un savoir.

Non seulement il restitue des panoramas, des espèces animales ou végétales, des architectures ou des personnages, mais il fait comprendre la substance du terroir, de la montagne, du rocher, de l'arbre, de la fleur, de l'animal ou de l'humain. Le texte qu'il ajoute à ses croquis et à ses aquarelles parachève la magie. Lorsqu'on feuillette le livre, on a l'impression d'entrer dans le paysage ; non seulement on le contemple par la vue, mais on l'entend, on le touche, on le hume, on marche dessus comme si l'on avait emprunté le même itinéraire que l'artiste, on boit aux mêmes fontaines, on goûte aux mêmes fruits, aux mêmes fromages, au même pain.

Avant de découvrir le travail de Patrick Jager, j'avais le sentiment de connaître un peu le Vercors. C'est un massif que j'ai assez souvent (et avec délectation) pratiqué sur mes deux pieds. J'y ai foulé maints chemins ? et même inventé quelques lieux secrets où ne parvient aucun sentier. Je me souviens de balades enchantées, du nord au sud et de l'ouest à l'est de cette colossale barrière de calcaire. De la montagne de la Molière (avec son gouffre Berger) et du vertige du rocher du Moucherotte jusqu'au vallon enchanteur de Combeau... Je me rappelle les gorges du Nan et le cirque de Malleval, dans des brouillards qui en faisaient une estampe chinoise peinte par Chu Teh. Je me souviens du Pas de l'âne, au-dessus de Saint-Martin-en-Vercors, et de la montagne de l'Allier sous la neige. Je me remémore la longue balade qui mène, par le GR 93, du col du Rousset à la baraque de Pré Peyret, et de là jusqu'à la cime du Grand Veymont (le point culminant du système, 2 341 mètres)... J'ai, au-dessus de la vallée de la Drôme, rêvé qu'existent encore les ours bruns dans les Alpes (hélas ! le dernier a été tué ici même, en 1937 ; c'était hier). J'ai, dans la tête, les crêts de Combeau, faits de vieux récifs de coraux de l'ère Secondaire, et les précipices de la Tête Chevalière, au-dessus de l'abîme d'ombre grise dont semble jaillir le mont Aiguille...

J'ai couru le Vercors. J'y ai noirci des pages de mon carnet de notes, et pris des centaines de photos. Mais jamais je n'ai regardé ces montagnes comme Patrick Jager nous les montre. Jamais je n'ai perçu avec sa subtilité le velours bleu de la gentiane printanière, ou l'éclat rouge du tichodrome en vol dans la falaise. Jamais je n'ai vu les cimes ainsi résumées à l'essentiel - quelques traits violets, plus réels que le réel, comme une "impression" de Claude Monet... Jamais je n'ai vagabondé avec cette délectation, par l'esprit plus que par le corps, de clocher de village en pin bonsaï accroché à la pente...

Je reviendrai, bien sûr, dans le Vercors. Mais je n'y marcherai plus comme avant. La "patte" et l'esprit d'un artiste auront changé ma façon de contempler cet édifice de roches sédimentaires nées au fond de la mer Téthys à l'époque des dinosaures, et que le plissement alpin a tirées de l'onde et pétries comme le sculpteur façonne la statue dans le marbre... Lorsque, à votre tour, après avoir dégusté ce livre, vous vous baladerez dans les gorges de la Bourne ou dans la Combe Laval, à travers la réserve naturelle des Hauts Plateaux ou à l'ombre émeraude des épicéas de la forêt de Lente, vous le ferez, sans même vous en rendre compte, en compagnie d'un guide au pinceau inspiré, et forcément un peu magicien : Patrick Jager.

Yves Paccalet

Cascade Vercors Veranda Four a pain

Les peintures présentées sont à vendre.

Patrick JAGER - Hameau de l'Église - 38120 PROVEYSIEUX
Tél : 04 76 56 85 67 / 06 82 42 85 08 - E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Patrick JAGER - Hameau de l'Église - 38120 PROVEYSIEUX
Tél : 04 76 56 85 67 -E-mail  : contact@patrick-jager.com

 

Copyright©2017 Tous droits de reproduction interdits